Popoli (Pe), 15 Agosto 2008

Concerto di Angelo Branduardi

Photos & Comments: Mariarita "Micci" Coccia - Translation: Jeannine Renaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonjour à tous!

Je suis à peine rentrée d’Autriche et tout de suite j’en profite pour aller à un concert d’Angelo. La chance a fait que le 15 août il se produisait à Popoli et, donc aux alentours de Pescara.

Voici le concert:
La journée à Popoli n’avait pas commencé dans les meilleures conditions, nous sommes en été et il faudrait être plus prudent lorsque l’on allume des feux dans la nature ; effectivement des jeunes inexpérimentés ont provoqué un incendie, et des hectares de bois ont été brûlés!!!!!!! Le village est tout près et la fumée a obscurci assez longtemps le beau panorama. L’intervention rapide des pompiers et des canadair, ont ensuite mis les habitants en sécurité et éteint le feu. Il reste les conséquences d’avoir perdu autant en nature :-)

Voilà, maintenant, pouvons nous penser à la manifestation? Non, le vent se lève et la pluie commence à tomber. Je pense : - mais est ce que ce concert va pouvoir se faire??!!- Une petit prière à Frère Le Vent et Sœur La Pluie :”S’il vous plaît, faites qu’Angelo puisse déclamer les paroles de Francesco, en chantant. Sœur La Lune perce dans le ciel et reste là comme pour instaurer une trêve parmi les éléments.

Le concert commence, Frère Le Vent n’est toujours pas d’accord et se fait entendre il froisse les feuilles qu’Angelo a précautionneusement fixés au lutrin, on continue et pendant un certains temps tout est magique, tout se transforme.

La place en ce jour de 15 août, passe de bruyante à attentive et se tait pour écouter: “…..le troubadour….” , même ceux qui ne le connaissent pas, se laisse prendre au sens universel de la musique d’Angelo et par les textes de François d’Assise…….
A faire revenir l’assistance sur Terre, c’est de nouveau Frère le Vent, et oui, et cette fois il casse même le lutrin, Angelo avec des réflexes prompt se déplace et évite l’écrasement de ses pieds, puis le « petit frère « taquin s’en prend à son archet, ensuite au verre d’eau, eh oui, il veut être le protagoniste. Mais Angelo a prouvé son « sal caractère » dans le sens de ténacité et obstination et il finit par amadouer le vent avec les douces chansons de Tango, Il dono del cervo, Confessioni di un malandrino e La luna. Fantastique !!!!!

A la fin, les remerciements du maire et de l’échevin de la culture, émerveillés par le publique nombreux et attentif, eux aussi ont remarque la magie qui a eu lieu :)
Dans le publique les habitants des Abruzzes, fils d’émigrants étaient nombreux, ils connaissaient Angelo peut-être mieux que les autochtones, en effet il chantaient et applaudissaient notre ménestrel avec beaucoup d’enthousiasme. Que dire : « nul n’est prophète en son pays”.


Mes amis, à la prochaine et j’espère que ce sera bientôt.


Micci

 

 

 

 

 

 

 

HOME | DIRECTORY

 

Subscribe to Branduardi-ans

Powered by us.groups.yahoo.com

 

 

 

www.branduardi.info